EDITION Automne 1905

 Désastre naval anglais au Nord

Effondrement de l'Italie

Disparition de la Turquie

La bataille de Méditerranée

sera décisive !

 

 

Les chefs d'états de l'alliance de l'Est se sont réunis dans la ville russe de Yalta en Crimée. Le but de cette conférence est d'occuper le terrain médiatique trop longtemps tenu à leurs yeux par les alliés occidentaux. La presse internationale a été accusée de partialité bien qu'elle se contente de relater les faits en prenant le parti du plus faible face au fort. Un partage du monde a peut être été décidé au moment où l'Italie et la Turquie quittent la scène. La raison du succès des 2 alliés tient beaucoup dans les relations diplomatiques constantes qu'ils entretiennent. Le monde va-t-il être partagé en 2 avec d'un côté l'alliance de l'Est (Autriche et Russie) et de l'autre l'alliance de l'Ouest (France et Angleterre). A moins qu'un pays, soit change de camp, soit décide de faire cavalier seul ...

La contre-conférence de Yalta

Le Tsar et l'empereur
 

La Home fleet n'a plus

la maîtrise des mers.

 La sortie massive de la flotte russe des fiords de Norvège a balayé la trop passive flotte britannique. L'amirauté s'est trouvée incapable d'établir des plans à long terme, et la coopération entre les forces anglaises et françaises est inexistante. L'armée s'enlise en Allemagne et la flotte tourne en rond : Elle n'a pas su profiter de sa position stratégique favorable de 1904. La reine a menacé le premier ministre de renvoi si la situation ne s'améliore pas. La situation est catastrophique et c'est un véritable siège que va subir le peuple britannique. Les forces russes agissent suivant un plan bien préparé et l'année 1906 sera une année noire pour l'Angleterre.

 

L'Angleterre sur la défensive.
 

L'armée russe remonte vers le Nord 

 

La Turquie est annexée à la Russie.

Avec la prise de Smyrne, l'empire Ottoman est tombé cette année. Le Tzar a annoncé que l'évangélisation de l'Anatolie allait bientôt commencer ! L'autre événement de grande portée est l'arrivée d'une flotte russe en Méditerranée. Le combat entre les flottes françaises et austo-russes s'en trouve un peu rééquilibré. La bataille de la Méditerranée semble être la dernière chance de l'alliance de l'Ouest d'arrêter la déferlante Austro-russe. Il faudra que les forces françaises prennent position pour soutenir les actions en Italie et pour fermer la Méditerranée occidentale aux flottes ennemies.

 L'Italie annexée par l'Autriche-Hongrie

La prise de Venise par l'armée autrichienne et de Naples par la flotte a mis fin à l'indépendance de l'Italie. Le roi d'Italie a bien tenté de coordonner une stratégie pour lutter contre l'envahisseur mais les chancelleries sont restées trop longtemps muettes et les actions n'ont pas été suffisament coordonnées. Le roi Alain 1er et le Sultan Damien 1er vont sans doute partir en exile à Paris car Londres n'est plus une ville sûre.

 

L'artillerie lourde autrichienne pendant le siège de Venise

Spéciale dernière : Le Kaiser n'est pas mort car il bande encore !

(voir les ordres)

 

 

  

Lire les ordres en page 2

Consulter la carte actuelle en page 3

Retour en page d'accueil