EDITION Automne 1908

L'armée russe échappe au piège anglais

 L'Autriche avance en Allemagne

 


 Le Monde

L'Autriche ne passera pas !

La France a choisi son ennemi : Les armées françaises s'opposeront avec énergie à toute progression de l'Autriche. S'il le faut cette stratégie se fera au dépend de la sécurité des territoires de l'Ouest qui se retrouvent peu à peu sous occupation russe. Seulement la politique française va trouver ses limites à force de démobiliser les forces que la progression russe empêche d'entretenir. La France, faute de pouvoir gagner cette guerre, a décidé d'en choisir le vainqueur. Les français ont toujours eu le goût de la liberté !

On ne passe pas !

Les approvisionnements de Vodka ont doublé !

Saint Petersbourg Izvestia

Les stratèges de l'armée russe ont cherché la cause de la défaite du début d'année en Angleterre. Le rapport, qui est sur la table du Tsar, dénonce les mauvaises conditions sanitaires qu'ont trouvées les soldats russes du corps expéditionnaire en Angleterre : pas de Vodka, nourriture infecte (même pour un russe), un climat pourri ... L'état major a donc décidé de replier le reste des armées en Ecosse où il y a au moins un whisky correct. Des trains de Vodka vont partir de Russie pour approvisionner les différents fronts et éviter d'autres défaites. "Je compte sur les généraux et amiraux pour mener enfin le pays vers la victoire totale qu'il mérite" a déclaré le Tsar Christov 1er.


Vienner Zeitung

La gloire perdue de l'Autriche-Hongrie

La victoire contre les anglais en Hollande met fin à la stagnation de l'Empire austro-hongrois. Cependant une grande partie des armées est toujours bloquée en Italie et la flotte fait toujours de la figuration en Méditerranée. Il n'y a qu'en Allemagne où l'Autriche progresse après le coup de poignard contre le Kaiser et une occupation des territoires anglais abandonnés. L'Autriche qui était passée de partenaire en 1905 à vassal de la Russie en 1907 regagne de la puissance. Que va faire Marc Joseph ? Il a encore la possibilité de jouer pour la victoire mais le veut-il ? Le Tsar a moins d'états d'âme en massant ses troupes dans les Balkans. S'il ne veut peut être pas attaquer son fidèle allié, il s'en méfie au point de fortifier sa frontière. Sauf changement de politique, l'empereur semble destiné à s'incliner devant la victoire totale de la Russie.

L'empereur bien aimé

London News

  

La flotte anglaise démobilisée

L'armée anglaise était euphorique depuis la victoire de Londres du début de l'année. L'état major avait même projeté une offensive pour détruire la deuxième armée russe mais les troupes russes se sont prudemment retirées au Nord. Maintenant que les russes sont fortifiés en Ecosse, il va être difficile de les en déloger. De plus la situation catastrophique en Allemagne a obligé l'amirauté britannique à saborder la flotte qui n'avait plus de carburant. La Reine et son premier ministre sont tout de même rentrés à Londres pour fêter la libération de la capitale britannique. Les drapeaux de la 3éme armée russe détruite ont été exposés dans la nef de la cathédrale Saint Paul et le premier ministre a déclaré qu'il n'aurait de repos tant qu'un seul russe serait sur les îles britanniques. God help us !


Bourses

 


 

Lire les ordres en page 2

Consulter la carte actuelle en page 3

Retour en page d'accueil