EDITION Printemps 1906

L'armée russe en Ecosse

Equilibre en Méditerranée

Violents combats dans les Alpes 


L'armée russe libère l'Ecosse

 

L'armée russe qui a débarqué dans les Highlands a reçu du Tzar la mission de mettre fin à "l'occupation britannique" ... des îles britanniques. On connait la position du Tzar sur la nuisance des anglais et c'est avec application que l'armée russe entame cette nouvelle tache : après Constantinople, rebaptisée Christopolis, le drapeau Russe flottera-t-il sur la cathédrale Saint Paul de Londres ? Maintenant c'est sur ses terres que l'armée anglaise va devoir se battre mais cette résistance à un prix : la perte totale de la maîtrise des mers au profit de la Russie : les flottes russes ont passé les détroits de Calais et de Crête et elles menacent directement les possessions françaises. Où va s'arrêter le tzar qui pourrait gagner de 2 à 3 arsenaux cette année et ainsi approcher de la victoire finale.

La Home Guard est prête.


L'armée française attend l'attaque.

Munich sauvée par la flotte anglaise.

C'est curieusement à la flotte anglaise que la France doit de contrôler encore Munich. Une fois encore, l'action conjuguée de Kaiser, du Tzar et de l'Empereur s'est tournée sur la capitale bavaroise. Mais c'est l'attaque de Berlin par les troupes anglaise qui a permis à la France de tenir le choc. Berlin ne devant son salut qu'au soutien de l'armée autrichienne. Cependant ce n'est qu'un répit car l'empereur Marc Joseph peut se consoler de cet échec par la prise des Alpes avec en prime la destruction d'une armée française. "Cette contrée se couvre de tant de cimetières militaires français que dans 200 millions d'années nous y trouverons du pétrole" déclara un général autrichien. Le plus grave pour la France est que la situation de Munich est désespérée et qu'en 1907 la porte de la France sera grande ouverte. Seule la diplomatie peut retourner une situation aussi délicate.


  

Lire les ordres en page 2

Consulter la carte actuelle en page 3

Retour en page d'accueil