EDITION Automne 1905

La ligue Balkanique contre l'axe Paris-Moscou ?


L'alliance confirmée de la Russie et de la France

 

 

Toutes les chancelleries du sud de l'Europe avaient espéré un revirement ou au moins un craquement dans l'alliance Franco-russe suite à la retraite de l'armée russe sur Munich. Il n'en fut rien. Non seulement la Russie a évacué Munich mais encore elle a soutenu la France dans son débarquement en Ecosse. L'alliance semble même se rééquilibrer avec une égalité entre ses deux membres. Cependant la pieuvre russe qui a perdu une tentacule et qui en a avancé une autre est en difficulté en Autriche et la France est toujours bloquée en Méditerranée. Si la victoire commune s'échappe, qui va tenter une victoire totale ou une victoire avec d'autres alliés ?

 

 


 

Victoire amère des autrichiens

L'Autriche-Hongrie reprend Vienne mais perd Budapest

 

L' Empereur en avait fait une question d'honneur : "il est hors de question de laisser ces rustres occuper mon palais de la Hoffburg une année de plus !" Il a alors dirigé personnellement l'offensive austro-italo-turque en Autriche avec pour objectif principal : Vienne. L'attaque brutale a été un succès : la deuxième armée russe du Général Brussilov a été anéantie et la capitale a été reprise. Seulement, en reprenant la capitale de l'Autriche, l'Empereur a perdu la capitale de la Hongrie au bénéfice de la 7ème armée russe. "Ce qui est difficile dans ce pays c'est qu'on a trop de capitales et pas assez d'armées" a déclaré le Général Von Bratwurtz chef d'état major de l'Empereur.


 

violents combats dans les Alpes

Le patchwork des Balkans

Comme la carte le montre, la situation n'est décidément jamais simple dans les Balkans ! Les armées russes sont isolées, l'armée Turque pénètre en Autriche, l'Autriche prend Vienne mais perd Budapest, la 3ème armée italienne est détruite dans les Alpes. Il y a une armée sur chaque territoire autrichien sans compter celles qui sont à la frontière ! L'office du tourisme de l'Empire a bien fait son boulot. Si la ligue balkanique tient toujours, elle affronte les forces unies franco-russes. Les incertitudes sont telles que tout peut arriver.

Le front de Méditerranée

Des nouvelles du front de Méditerranée ou l'escalade continue avec 4 flottes françaises face à 3 italiennes et une turque. Aucun des deux belligerents n'a la possibilité de percer et le front de Méditerranée s'enlise.

 


Forte activité diplomatique

 

Les populations civiles fuient l'Ecosse et se réfugient dans le centre du pays.

L'Autriche-Hongrie et surtout l'Angleterre jouaient leur survie cette année. C'est pourquoi on a observé une forte augmentation des correspondances diplomatiques de ces deux pays cet automne. Le but était sans doute de tester la solidité de l'alliance Franco-russe. En effet l'Autriche et l'Angleterre subissent une occupation conjointe des troupes russes et françaises depuis 1 an. Si la situation s'était éclaircie pour l'Autriche avec une alliance inespérée avec l'Italie et la Turquie, l'Angleterre était bien seule et ne pouvait compter que sur sa diplomatie pour survivre. Hélas pour la Reine, la décision d'achever la conquête de son pays a été la plus forte. Y aura-t-il un partage de l'Angleterre en deux où est ce que la France va en prendre la totalité ? Parlera-t-on encore anglais sur les Iles Britanniques en 1907 ?


Bourses


 

Ordres en page 2

Relations internationales en page 3

Retour page principale