EDITION Printemps 1902


Le Kaiser revient de loin !

 

L'année 1901 se terminait mal pour le Kaiser Alain : chassé de Belgique et du Danemark, cerné par des pays aux intentions peu avouables, on pensait assister à un partage de l'Allemagne. Mais la diplomatie Allemande a été efficace. L'Autriche-Hongrie a été la première à se porter volontaire en amenant une armée pour soutenir son voisin (ou prendre une part du gâteau). La France a tenté un soutien mais soit par méfiance soit par manque de coordination, ce soutien a été inutile. La Russie s'est positionnée en allié en soutenant l'attaque du Danemark et en prenant la Norvège au passage.

L'Allemagne est elle sauvée ? Non pas encore ! Il y a beaucoup trop d'armées à ses frontières et si l'Angleterre est clairement en guerre avec l'Allemagne, on ne connait pas encore la position de la France (le référendum a été reporté !). La Russie et l'Autriche seront les arbitres de ce conflit occidental.

 

 

Le soulagement du Kaiser à la lecture des ordres


Un coup de poignard mais ... plus au sud !

L'Italie poignarde l'Autriche dans le dos.

L'Empereur Damien Joseph en a eu une attaque ! Les troupes autrichiennes ont été totalement surprises par cette attaque italienne appuyée par l'armée turque. Aucun plan n'avait été prévu pour parer cette menace et aucune concertation n'a eu lieu avec la Russie pour neutraliser la Turquie. L'Italie revendique haut et fort la Grèce depuis le début de la guerre et la reine Nathalie n'a cessé d'intriguer dans ce but. Maintenant l'Autriche est dans l'obligation de prendre un arsenal si elle ne veut pas voir sa puissance diminuer : Mais lequel ? Et avec qui va t'elle le prendre ?

Plus généralement la situation dans les Balkans va se modifier avec une Italie et une Autriche équilibrées, une Turquie qui a rompu son isolement et une Russie qui est en attente de la fin des opérations au Nord.

 


Le jeu des alliances

La situation de l'Europe est toujours incertaine. Il n'y a pas encore formation de blocs bien définis. Quelques guerres sont actives : Russie-Turquie, Italie-Autriche, Allemagne-Angleterre. Quelques alliances se dessinent : Russie-Allemagne ; Autriche-Allemagne ; Italie-Turquie. Mais elles ne laissent pas encore présager de l'évolution à long terme. De plus la position de la France qui n'est pas encore très claire se clarifiera en cette fin d'année. Beaucoup de travail en perspective pour les diplomates.

Ca tire dans tous les sens et les "amis" ne sont pas en reste !


 

 

Ordres en page 2

Retour page principale