EDITION Printemps 1905


La France et la Russie entrent dans la collaboration

Rencontre à Montoire entre le généralissime président Sylvain et le Tsar Olivier

Les bonnes relations franco-russes se confirment. La frontière allemande est en voie de démilitarisation et les deux pays s'appuient mutuellement contre l'Autriche et l'Italie. L'étau se ressert autour de l'Angleterre mais le partage va sûrement donner lieu à des discutions au plus haut niveau ! Cette poignée de main signifie-t-elle sans arrière pensée qu'ils ont décidé d'un partage du monde à deux ou est-ce que l'un d'eux, ou les deux, visent la victoire totale.


Echec de la contre-offensive anglaise !

  

La reine d'Angleterre continue à résister avec acharnement en tentant de chasser les troupes russes des îles britanniques. Le plan de l'état major visait à la destruction de l'armée russe des Highlands même au prix du sacrifice temporaire d'Edimbourg. Les russes de leur côté ont compensé le manque de Vodka par du whisky ce qui a permis de tenir le siège. Maintenant qu'une flotte française est en Mer du Nord, la position anglaise devient encore plus difficile.

L'artillerie lourde anglaise est inefficace

Audacieuse et périlleuse offensive alpine

Vers une entente italo-autrichienne ?

 

Pour la première fois depuis 1902, l'Italie et l'Autriche ont décidé de collaborer. Le jeu du chat et de la souris aurait-il cessé entre Rome et Budapest ? Il est vrai que l'empereur n'avait plus vraiment de choix. Au repos dans une maison de santé de la capitale Hongroise, il lui fallait seulement décider de s'allier avec un de ses ennemis pour survivre. C'est sa vieille ennemie italienne qui a été préférée pour assurer ses vieux jours et pour une fois elle ne lui a pas fait défaut. L'offensive des Alpes a permis de repousser l'armée russe sur le territoire français ce qui dessert un peu la pression sur l'Italie. La ligue balkanique semble renaître ... peut être un peu tard...


La Turquie se redéploit

La mystérieuse flotte turque

Le Sultan ne pouvant pas percer les défenses russes il a ordonné à sa flotte d'intervenir en Méditerranée. La Sublime Porte observe maintenant une stricte neutralité dans les Balkans en n'intervenant pas dans les affaires russo-italo-autrichienne. On murmure dans les palais ottomans que le ministre Halil Rifat en aurait assez des divisions des pays des Balkans. La question qui se pose dans la région est "quelle va être la mission de la flotte turque ?"


Bataille de Trafalgar en vue

 

bataille navale franco-italienne.

La Méditerranée occidentale est le théâtre d'une impressionnante mobilisation navale ! 6 flottes françaises et italiennes s'opposent au large de l'Espagne. L'issue de la bataille pour le contrôle de la Méditerranée est toujours incertaine. On assiste depuis 2 ans à une escalade stérile dans cette région : La France persiste dans ses revendications territoriales et l'Italie refuse toute ingérence française en Méditerranée. A moins d'une négociation de paix qui signifierait un retournement complet d'alliance, cette guerre va sceller l'avenir des ces deux pays : celui qui gagnera pourra prétendre à la victoire au côté de la Russie.

 


Les négociations

Commentaires sur les négociations internationales : Le président français est le diplomate le plus prolixe avec 297 e-mails soit 23 % du trafic diplomatique. Il est suivit par le Sultan turc (20 %) et l'empereur d'Autriche-Hongrie (17%).


Ordres en page 2

Relations internationales en page 3

Retour page principale