Vaste coalition anti-française !

Désastre militaire pour les armées françaises !

Le rouleau compresseur russe en route en Europe centrale ! 

EDITION Printemps 1907


Coup de tonnerre !

 

 Contre la France ... contre la Turquie ... contre le monde ?

Le Tsar retourne sa veste ...

L'alliance bâtie avec la France dans le but d'éliminer l'Allemagne et l'Angleterre buttait sur l'Autriche soutenue par ses alliés de la Ligue balkanique depuis 1904. Pire ! La Russie reculait face au turc alors que la France gagnait des points en acculant l'Italie à la défensive. Après avoir vidé 2 litres de Vodka, le Tsar a donc décidé de sauter le pas et de lancer ses troupes vers l'ouest dangereusement dégarnie.

... mais que fait le Sultan dans son dos ?

Le Sultan, habilement conseillé par son Vizir Halil Rifat, a-t-il joué sur les deux tableaux en soutenant le Tsar pour éliminer l'armée française de Galicie et en prenant Berlin dans son dos. Est-ce que ce mouvement était prévu ? Les Armées russes pourront sûrement reprendre Berlin avant la fin de l'année, mais cette Armée turque commandée par Mustapha Kemal, un jeune général plein d'ambition, n'a pas fini d'empoisonner l'état major russe !

 


 

 Désastre en Galicie

 

 Les soldats français pilonnés par l'artillerie Russo-turque

Il était 4 h du matin quand les troupes françaises stationnées en Galicie face aux armées turques de Silésie au nord et de Roumanie au sud subirent un violent bombardement. 4 heures de préparation d'artillerie ! Lorsque la poussière et la fumée commencèrent à se dissiper, une autre surprise attendait les survivants ! Les troupes qui montaient à l'assaut de leurs positions étaient russes ! "Malgré une résistance héroïque, notre valeureuse 3ème armée a succombé sous le nombre et sous le poids de la trahison. Nos soldats réclament vengeance du fond de leurs tombes. Les traîtres devront être châtiés !" a déclaré le président français.


 Offensive italo-autrichienne dans les Alpes

 

Troupes françaises en retraite prises en embuscade par les Tyroler Jager autrichiens

C'est un appui massif des armées autrichiennes que l'Empereur a offert à la Reine d'Italie lors de cette attaque. L'Etat major viennois a préféré l'offensive à la défensive cette saison ! L'armée italienne est entrée dans Innsbruck en bousculant les troupes françaises devant elle. Les Français n'ayant pas de voie de retraite ont été anéantis sous le feu croisé des italiens au sud, des autrichiens à l'est et même des russes au nord. "La 4ème armée s'est sacrifiée pour la patrie et son sacrifice sera vengé !" a déclaré le président Sylvain. La création d'un ministère de la vengeance a été annoncée au palais de l'Elysée et les ambassadeurs de Russie, de Turquie, d'Italie et d'Autriche y ont été convoqués.


Heureuse qui comme la 1ère armée française a fait un beau voyage !

C'est sans doute avec un certain cynisme que les marins russes ont pris soin de convoyer l'armée française depuis Edimbourg jusqu'au Piémont ! Ce convoyage laissait en effet les mains libres aux cosaques pour prendre Edimbourg et ses réserves de Whisky.

Dans le cadre de l'opération "porte-avion", 5 flottes ont transporté cette armée avec tout son materiel jusqu'au front italien. On aurait pu croire à un désengagement de la France sur ce secteur mais il n'en est rien ! Le Tsar profite donc de l'engagement maximum de son ex-allié en Méditerrannée pour l'attaquer au Nord. 

Amère débarquement au Piémont


Pour vaince les ennemis de la république,

il faudra de l'audace, encore de l'audace et toujours de l'audace !

La patrie est en danger !

La France doit faire face cette année à une coalition du reste de l'Europe ! Après la destruction de l'Allemagne, de l'Angleterre et les attaques sur l'Italie et l'Autriche, la république française faisait figure d'ogre comme du temps de Napoléon. La Russie qui ne pouvait plus progresser au Sud a décidé de passer à l'offensive. Cette année 1907 sera un tournant de la guerre quelque que soit son issue.

Pour la France, la situation est dangereuse : 2 armées sur les 5 en service au début de l'année sont détruites, l'Angleterre n'est plus gardée, les côtes de l'ouest sont menacées par la flotte du Tsar, seule une armée à Munich tient le front face à 3 armées russses, une italienne et une turque !

Si l'offensive russe se concrétise par des gains territoriaux, ces armées ne pourront même pas être reconstruites ! Ce sera à la flotte de protèger la France. Mais pour cela il faudra se désengager du front italien ! Le président y est il prêt ?

La situation est grave mais la France a encore des atouts et elle peut retrouver des alliés devant la crainte que va inspirer le déferlement des hordes de cosaques de l'Asie centrale !

 La position officielle de la France sur la Gazette


 

Ordres en page 2

Relations internationales en page 3

Retour page principale