Séance historique au parlement à Lisbonne

Le matin du 21 juillet 1901 sera une date historique pour toute la péninsule ibérique. Par une écrasante majorité les députés portugais ont en effet voté le rattachement à l'Espagne. Cette fusion des deux pays apporte à l'Espagne l'invincible armada dont elle avait besoin pour assouvir ses ambitions. Contrairement à ce qui s'était passé en 1580 lorsque Philippe II annexa le Portugal, la population approuve cette union. La pression diplomatique du roi Damien III conjuguée à celle de l'Italie et de l'Angleterre y est sans doute pour quelque chose ...

La flotte portugaise au service de l'Espagne


La Roumanie s'unit à la Serbie

Les serbes sur la défensive

La relation d'amité entre les peuples Roumains et Serbes s'est concretisée lors de la réunion des deux couronnes : la roi Gillov II Karageorgevic s'est uni à la reine Marie Jov de Roumanie le 21 Juillet 1901. Les 3 jours de fête nationale ont empêché les armées de tout déplacement et l'état major s'est contenté de procéder aux mesures de défenses minimales pour éviter toute attaque surprise. le roi Gilov est en faite resté sagement en observation de la situation Balkanique. Nul doute que maintenant des décisions vont être prises au royaume de Serbie. Il apparait déjà que Belgrade ne voit pas d'un bon oeil l'influence autrichienne en Grèce d'autant plus que les mouvements autrichiens sont menacants. Toutes les options diplomatiques sont ouvertes au palais royal.


"Hvordan hardu det Adjø"

s'est exclamé notre bien aimé souverain en apprenant que notre mission diplomatique chez nos amis Suédois avait été torpillée par les Russes. Voici notre pays isolé face aux ambitions étrangères. Le prince Titov ne souhaitait sans doute pas que le contrôle de la Baltique lui échappe et la Russie, qui a choisi le front sud, n'a sûrement pas d'autres revendications en Scandinavie. Par bonheur le déploiement de la flotte anglaise n'est pas trop menaçant. En attendant notre armée a reçu des consignes pour ériger des fortifications dans le but de défendre notre patrie.

La mobilisation des soldats vikings


 

La flotte turque se rend maître de la Mer Noire

Le Sultan sur les traces de Gengis Khan

La Turquie déploie donc la totalité de ses troupes contre la Russie dès le début d'année. La politique turque a l'avantage d'être claire et le Tsar sait maintenant à quoi s'en tenir. La Méditerranée est laissée au contrôle de l'Italie et de l'Autriche ce qui fait craindre à certains amiraux turcs une nouvelle coalition comme pendant la bataille de Lepante ! Mais ces avis discordants ont été vite règlés à coup de pal dans les rangs de l'Armée.


 

La Russie assiègée

Le Tsar a eu raison de masser ses troupes au sud devant la mobilisation turque. Mais cette tonitruante démonstration de force du Sultan était un piège tendu par le Kaiser et l'Empereur ! Les russes vont devoir choisir entre défendre Varsovie ou défendre Odessa ! Si on doit aussi compter sur la mauvaise humeur prévisible des Norvègiens, La situation de la Russie va être difficile. Il va falloir trouver des alliés à l'ouest pour contrer cette menace. La Russie peut aussi compter sur la solidarité orthodoxe de la Serbie. Le prince Titov va avoir du travail pour redresser diplomatiquement une situation militairement difficile.

La Russie dénonce l'embrigadement de la jeunesse chez ses ennemis


 

Le Danemark entre dans le Reich

L'ours attaqué par les deux aigles

Sous l'amicale pression des alliés Germaniques, le Danemark a décidé spontannéement d'intégrer le grand Reich allemand. Un grand axe germanique voit donc le jour de Copenhague à Budapest. Cette alliance inclut sans doute un volet offensif avec une attaque vers la Russie combinée avec la Turquie. Des bruits courent que l'Empereur, très fatigué, serait sous l'influence du Kaiser. Vienne a démenti vigoureusement en publiant l'électroencéphalogramme de l'Empereur Michel. S'il se confirme que les deux frères germains sont alliés, c'est une machine de guerre puissante qui est lancée vers l'est. Reste que l'état major allemand a pris le risque d'une offensive sur deux fronts avec une avancée en Silesie à l'est et une avancée vers la hollande et la Belgique à l'ouest. Clausewitz n'est peut être pas assez lu à Berlin !


En Bref

Alliance officielle entre l'Allemagne et l'Angleterre

La Grande Bretagne et l'Allemagne cèllent une alliance contre tout belligérant menaçant la paix en Europe. Une attaque contre la Grande Bretagne ou l'Allemagne entrainera une intervention immédiate de son allié.

L'Italie domine la Méditerranée

En l'absence de la Turquie, la domination de la flotte italienne de Méditerranée ne sera menacée que par la flotte grèque sous contrôle autrichien. Des tensions sont à prévoir entre les deux pays.

L'Angleterre maitresse de l'Atlantique

La flotte britannique cherche à peser un maximum à l'ouest en se déployant au large des côtes françaises et belges. L'appui diplomatique de l'Allemagne permet à la flotte Hollandaise de soutenir la Home Fleet dans sa politique.

L'armée française aux frontières

L'empereur était conscient des menaces qui planent sur la France. Ordre a été donné de disposer des troupes aux frontières pour contrer les Espagnols au sud et les Allemands à l'est. La Belgique s'est rangée au côté de l'Empire pour défendre son territoire.


Vers les points de diplo

Retour en page d'accueil

La situation de l'Europe :